Estimation d'une maison à Grigny : comment estimer la valeur d'un bien en cours de bail ?

Partager sur :
Estimation d'une maison à Grigny : comment estimer la valeur d'un bien en cours de bail ?

Vous souhaitez vendre un bien immobilier sans mettre fin au bail du locataire en place ? Cela est possible, mais sa valeur subira inévitablement une décote. Pour cause : en achetant le bien, l’acheteur doit accepter les termes du bail en cours. Il ne peut pas les modifier à sa guise et ne peut pas y mettre fin avant l’échéance. Quel sera le montant de cette décote ? Seule une estimation immobilière réalisée correctement peut l’indiquer. 

Comment estimer la valeur d’un bien loué ? 

La procédure reste inchangée pour l’estimation d’une telle maison à Grigny. Le fait qu’elle soit occupée ne sera pris en compte qu’après détermination de la valeur de marché du logement. Ainsi, pour la déterminer, il faudra :

  • Collecter les informations la concernant : surface, année de construction, étiquette énergétique, nombre de pièces principales…
  • Faire une expertise du bâtiment sur place 
  • Évaluer la qualité de son environnement : commodités, nuisances, sûreté...
  • Effectuer une analyse comparative en se basant sur des biens similaires vendus dans le même secteur. 

Une fois la valeur de marché déterminée, il faut analyser les termes du bail pour connaître la décote à appliquer.

Comment déterminer le montant de la décote ?

Pour obtenir cette information, il faut se baser sur le type de contrat établi. Dans le cas de :

  • Un bail soumis à la loi de 1948, la décote est importante puisqu’elle oscille entre 40-50 %. Pour cause, ce contrat implique des loyers bas et une possible occupation de la maison par un locataire protégé. Sa récupération risque alors d’être difficile, même à échéance. 
  • Un bail soumis à la loi de 1989, la durée de location est de trois ans, donc vous pourrez facilement récupérer le bien en respectant le délai de préavis légal. La décote applicable peut aller de 10 à 15 %.